Entretien de poêle à granule à Tours

Depuis plusieurs années, les poêles à granule sont de plus en plus présents dans les foyers français. Ceci s’explique notamment par le fait que ces appareils présentent un design unique et qu’ils permettent d’effectuer des économies sur la dépense d’énergie. Pour profiter au maximum des performances qu’offre cet appareil et également pour allonger le plus possible sa durée de vie, il est primordial de procéder à son entretien. Ce dernier peut être régulier ou exceptionnel.

Effectuez aisément l’entretien régulier de votre poêle

Il importe avant le début de toute opération d’entretien d’arrêter et de débrancher le poêle. Cela fait, vous pouvez ensuite commencer l’entretien en nettoyant dans un premier temps le brûleur dont le principal rôle est de réguler la combustion. Pour le nettoyer et ainsi profiter en toute tranquillité de votre poêle, grattez avec soin ses parois, car des granulés peuvent former des dépôts très résistants.

Pour garantir une utilisation sécurisée du poêle, il est également nécessaire d’entretenir le cendrier et la chambre de combustion. En période de chauffe, le cendrier doit être vidé au moins une fois par semaine. Les cendres issues de la combustion étant très fines, elles s’incrustent dans les trous et les grilles. Pour les enlever plus aisément, optez pour l’utilisation d’une balayette ou d’un pinceau plutôt que pour celle d’un aspirateur classique qui risque d’être endommagé.

Prenez soin de l’apparence de votre poêle

Le nettoyage de la vitre de cet appareil est quant à lui facile à réaliser avec du papier journal préalablement humidifié ou avec un essuie-tout. Lorsque les dépôts sont difficiles à enlever, vous pouvez recourir à l’utilisation de produits nettoyants tout en prenant le soin de ne pas en projeter sur les pièces métalliques ou les joints qui risquent d’être endommagés. Cet appareil  ayant en outre un design unique, il importe de prendre soin de son apparence. À l’aide d’un chiffon doux et humide, le dessus, la façade et les côtés peuvent être aisément nettoyés.

La réalisation de l’entretien exceptionnel

Pour garantir à la fois votre sécurité et celle de votre logement, il est obligatoire et indispensable d’effectuer le ramonage d’un poêle à granulé. À l’instar  de l’entretien des cheminées, le ramonage du poêle à granulé consiste à effectuer le nettoyage du conduit d’évacuation et de raccordement.

L’entretien des conduits du poêle

Durant l’utilisation de cet appareil de chauffe, de multiples dépôts de goudron, de suie et de calcin se déposent dans le conduit d’évacuation. En réduisant le diamètre de ce dernier, ces dépôts altèrent de manière considérable le bon fonctionnement du poêle.

De même, l’utilisation abusive peut parfois provoquer le rejet de monoxyde de carbone, ce qui peut engendrer une intoxication. La présence de dépôts de suie dans un conduit mal ramoné peut par ailleurs provoquer un incendie dans votre logement. Ces dépôts diminuent eux aussi le diamètre des conduits de fumée, ce qui entraine par la suite le mauvais fonctionnement des générateurs.

Qui doit effectuer le ramonage de cet appareil ?

Grâce à un kit, les particuliers peuvent procéder eux-mêmes au ramonage de leur poêle. Ceci n’aura cependant aucune valeur auprès de votre assureur lorsqu’un incendie survient. Il est donc préférable de confier la réalisation de cette tâche à un ramoneur professionnel. Ce dernier vous délivrera à la fin un certificat.

Récapitulatif des différences entre le ramonage et l’entretien régulier

À la différence du ramonage qui doit être réalisé au moins une fois par an et de préférence par un ramoneur professionnel, l’entretien régulier s’effectue au moins une fois par semaine et ne nécessite pas des compétences particulières puisqu’il comprend le nettoyage :
  • du brûleur ;
  • du cendrier ;
  • de la vitre ;
  • des extérieurs de l’appareil.

Coût de l’entretien du poêle

Puisqu’il est effectué aisément par le particulier, l’entretien du poêle n’engendre pas de frais. Le ramonage engendre quant à lui des frais qui peuvent varier en fonction de la région où vous résidez, de la dimension du foyer du poêle ou de son encrassement.